Меню
Грамматика и лексика

Aussi (si)/autant (tant)... que. Aussi et autant expriment la comparaison. Aussi se place devant un adjectif, un adverbe ou un participe; autant accompagne un verbe ou un participe : C'est aussi simple que cela. Je suis aussi (ou autant) embarrassé que vous. Je le sais aussi bien que vous. Je m'intéresse autant que vous à cette question.

Aussi peut être réduit à si dans une phrase négative ou interrogative :

Il n'est pas aussi (ou si) grand que son frère. Est-ce aussi (ou si) difficile qu'on le prétend ?

Autant peut être réduit à tant dans une phrase négative:

L'usine n'a pas produit autant (ou n'a pas autant produit), ou n'a pas tant produit que l'année dernière.

Aussi + adj.... que + adj. On dit : Le remède est aussi simple qu'efficace (= très simple et très efficace), ou Le remède est simple autant qu'efficace. La forme négative n'est guère usitée pour ce tour.

Si... que / aussi... que + subj. On emploie à volonté l'une ou l'autre de ces formules pour exprimer une relation de concession :

Si (ou aussi) surprenant que cela paraisse, je n'ai rien remarqué. Si (ou aussi) loin que soit le lieu de rèndez-vous, il faut y aller.

Quand le sujet est un pronom personnel, on a parfois, dans l'usage soutenu, une construction avec sujet inversé sans que : Si (ou aussi) rusé soit-il, il s'est laissé prendre.

Si... que + indic. Pour exprimer la conséquence, avec le même sens que « tellement », on emploie seulement si... que et non *aussi... que:

C'est si compliqué qu'on n'y comprend rien.

Si... que de+infin. Cette construction, dans une phrase négative ou interrogative, est de l'usage littéraire :

Il n'était pas si sot que de se laisser prendre à ces belles promesses (usage courant : Il n'était pas assez sot [ou assez bête] pour se laisser prendre...).

Avoir aussi (ou autant) peur. Quoique les locutions avoir peur, faim, soif, envie, hâte, etc., ne contiennent ni adjectif ni adverbe, on y emploie souvent aussi (ou si); l'usage surveillé préfère souvent autant (de) :

J'ai aussi envie que toi de le voir, ou J'ai autant (d') envie que toi de le voir. Je n'ai jamais eu si peur (ou autant [de] peur) de ma vie.

Place de aussi. Quand aussi indique l'association, l'addition, il est parfois possible de le placer sans différence notable de valeur à plusieurs endroits de la phrase ou de l'expression qu'il relie à ce qui précède. Si quelqu'un se propose pour exécuter un travail à la place de quelqu'un d'autre, il dira, par exemple :

Je peux aussi le faire, ou Je peux le faire aussi.

Mais il peut souvent y avoir ambiguïté sur le terme que aussi associe à tel ou tel autre. Dans la phrase Je peux faire aussi ce travail, l'adverbe aussi peut porter sur je ou sur ce travail ; l'ambiguïté cesse si l'on dit soit Moi aussi, je peux faire ce travail, soit Ce travail aussi, je peux le faire.

La phrase Son frère est aussi musicien peut s'interpréter de trois façons :

« Son frère aussi est musicien » (ou « Son frère est lui aussi musicien », ou « est musicien lui aussi », donc les deux frères sont musiciens) ;

« Son frère est en outre musicien » (jusque-là, on parlait de lui comme peintre, par exemple);

« Son frère est aussi musicien [que lui] ». Dans cette dernière interprétation, aussi indique la comparaison et non l'association, comme dans les deux précédentes ; le cas risque toujours de se présenter quand aussi est placé devant un adjectif ou un adverbe, ou un mot pouvant être employé comme tel, c'est pourquoi il est prudent de ne pas dire Cela me parait aussi important si l'on veut exprimer « Cela aussi me paraît important ».

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.