Меню
Грамматика и лексика

Place de l'adjectif épithète.

Antéposition.

Il existe une liste limitée d'adjectifs qui sont ordinairement placés avant le nom (antéposés) ; ces adjectifs n'ont le plus souvent qu'une ou deux syllabes : beau, bon, grand, gros, vieux, joli, petit, mauvais, etc. : un beau château, et non  *un château beau.

 

Certains adjectifs sont toujours placés après le nom (postposés), en particulier:

  • ceux qui sont issus de participes passés ou (moins systématiquement) de participes présents : fatigué, apprivoisé, ravi, connu, clos, ambulant, cassant, etc. : un voyageur fatigué, et non *un fatigué voyageur; les numéros gagnants et non *les gagnants numéros ;
  • ceux qui classent dans des ensembles en indiquant la nationalité, la religion, la catégorie administrative, technique, géographique, sociale, etc. (français, catholique, municipal, électrique) : le gouvernement français, et non *le français gouvernement;
  • ceux qui décrivent en indiquant une forme, une couleur : triangulaire, sphérique, bleu, violet : une robe bleue, et non *une bleue robe.

Antéposition / Postposition

Un grand nombre d'adjectifs peuvent être soit antéposés, soit postposés selon des règles ou des tendances relevant de la grammaire proprement dite, du rythme, du sens ou de l'expressivité.

Tout adjectif, même s'il est ordinairement antéposé, se place après le nom quand il est suivi d'un complément : un bon repas (et non *un repas bon), mais un repas bon pour des cochons.

S'il est coordonné à un ou plusieurs adjectifs, il peut être aussi postposé : un repas bon et copieux, mais l'antéposition des deux adjectifs est souvent possible : un bon et copieux repas.

On évite de placer un adjectif long devant un nom d'une seule syllabe constituant la fin d'un groupe rythmique. On dit normalement des cris bouleversants, et non *de bouleversants cris, mais de bouleversants cris de détresse est une construction usuelle, surtout dans un texte écrit.

L'antéposition de l'adjectif indique parfois une qualité conçue comme inhérente : l'ensemble adjectif + nom exprime alors une notion globale, alors que la postposition exprime une représentation de la qualité ayant valeur distinctive :

Les courageux soldats ont été félicités (tous les soldats, qui sont auréolés de courage) /Les soldats courageux ont été félicités (seulement ceux des soldats qui ont montré du courage).

On peut constater que, dans de tels exemples, la modification de sens correspondant au changement de place de l'adjectif est importante.

L'adjectif antéposé exprime souvent une vision subjective, une appréciation ; il se charge d'une valeur affective, par opposition à la vision objective, à la valeur descriptive de ce même adjectif postposé : un pauvre homme est un homme sur lequel je m'apitoie (même s'il est riche) ; un homme pauvre peut être objectivement déclaré tel sur des critères financiers.

De même pour un brave garçon/un garçon brave; mon cher ami/du tissu cher. Ce type d’opposition rend compte du sens dit « figuré » pris par certains adjectifs antéposés, par rapport au sens « propre » qu'ils ont en postposition : une étroite obligation /une rue étroite ; un noir chagrin /du tissu noir; de vertes remontrances/ un ruban vert.

On voit par de tels exemples qu'on peut avoir affaire à deux sens nettement différents de l'adjectif.

Souvent, l'antéposition est un trait de l'usage littéraire qui ajoute une simple nuance affèctive : les vertes campagnes sont certes de couleur verte, comme la campagne verte, mais, en outre, le vert y est évocateur de fraîcheur, de paix.

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.