Меню
Грамматика и лексика

Certains noms féminins désignent des hommes :une vigie (наблюдатель; вперёдсмотрящий; сигнальщик), une estafette (нарочный, посыльный, курьер, гонец), une sentinelle (часовой; караульный), une ordonnance (ординарец, денщик) (parfois masculin), une recrue (новобранец, рекрут, призывник : La sentinelle s'était endormie. Inversement, quelques noms masculins désignent des femmes : un laideron, un souillon (parfois une souillon).

 

Ascendant, descendant, conjoint, mots masculins, peuvent désigner soit un homme, soit une femme : Sa grand-mère maternelle est son seul ascendant survivant.

Pour la grande majorité des noms, le genre est sans rapport avec la notion de sexe (c'est le genre dit « arbitraire », ou « grammatical »).

Sont d'un genre indécis : après-midi, avant-guerre, après-guerre ; entre-deux-guerres ; H.L.M.; météorite; palabre (ordinairement féminin), pamplemousse (ordinairement masc.), perce-neige (ordinairement masc.).

Mots à double genre selon les emplois.

Aigle, ordinairement masculin, est féminin s'il désigne spécialement la femelle de l'oiseau, et au sens de « étendard, armoiries ».

Amour est parfois féminin au pluriel : de belles amours ou de beaux amours.

Délice est féminin au pluriel :Quelles délices!

Foudre est masculin dans l'expression littéraire un foudre de guerre (ou d'éloquence, etc.).

Gens est féminin pour un adjectif qui le précède et masculin pour un adjectif qualificatif qui le suit ou qui est attribut ou en apposition :

De vieilles gens ; les petites gens. Toutes ces bonnes gens étaient admiratifs.

Tous ces gens sont pressés. Des gens heureux. Curieux, les gens s'attroupaient.

Hymne est ordinairement masculin ; il est parfois féminin quand il désigne un cantique latin chanté à l'église : une hymne d'action de grâces.

Merci est féminin dans l'expression être à la merci de qqn ou de qqch.

Œuvre est masculin dans les expressions le gros œuvre, le grand œuvre (littéraire) [= l'entreprise à laquelle on consacre toute son activité], ou quand il désigne l'ensemble des ouvrages d'un artiste : l'œuvre entier de Callot, de Mozart.

Orge est féminin, sauf dans les expressions orge perlé, orge mondé.

Orgue est masculin au singulier et féminin quand on l'emploie au pluriel avec une valeur emphatique pour désigner un seul instrument:

Jouer une fugue sur les grandes orgues de Notre-Dame de Paris.

Pâque est féminin quand il désigne la fête juive.

Pâques, désignant la fête chrétienne, est masculin :

Pâques est tardif cette année.

Il est féminin dans quelques locutions : Joyeuses Pâques! Bonnes Pâques!

Période n'est masculin que dans les expressions littéraires le plus haut période, le dernier période (= le point culminant).

Personne n'est masculin que dans son emploi de pronom indéfini :

Personne n'a été surpris.

Noms de villes. L'usage est indécis quant à leur genre. Dans l'usage courant, le masculin l'emporte, mais, dans l'usage littéraire, le féminin est fréquent :

Paris est beau. En plein Marseille. Venise la belle.

Noms de bateaux. La tendance est à l'emploi du masculin, mais on note la même indécision que pour les noms de villes lorsque le nom dont le bateau est baptisé est normalement féminin : le Liberté ou la Liberté; le Belle Hélène ou la Belle Hélène.

Quelques principes permettant de prévoir le genre.

Sont masculins :

les mots terminés par les suffixes -âge, -ment, -eur (noms d'agent), -ier, -is, -isme, -on, -oir: le bavardage, un campement, un campeur, un pommier, un cailloutis, le socialisme, un brouillon, un entonnoir;

les noms d'arbres, sauf une aubépine, la vigne, une yeuse;

les noms de métaux et de corps chimiques : le cuivre, le soufre;

les noms désignant des langues : le français, l'italien;

les noms de jours, de mois, de saisons : le mardi matin, en mai dernier, le printemps prochain.

Sont féminins:

les noms terminés par les suffixes -ade, -aie, -aille, -aine, -aison, -ison, -ée, -ence, -esse, -eur(noms abstraits,), -ie, -ise, -sion, -tion, -té, -(i)tude, -ure ; une promenade, une cerisaie, la pierraille, une quinzaine, la pendaison, la trahison, une cuillerée, la semence, la gentillesse, la douceur, la courtoisie, la gourmandise, la cohésion, la répartition, la gaieté, la servitude, l'inquiétude, une écriture;

les noms de sciences, de disciplines : la physique, la linguistique, la littérature (sauf le droit).

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.