Меню
Грамматика и лексика

Équivalents familiers des aliments

Il est remarquable, mais assez naturel, que les aliments qui possèdent un équivalent familier soient précisément des denrées appartenant aux menus les  plus populaires.

Les haricots et les pommes de terre ont formé, avec le pain, la base de l'alimentation chez les ouvriers et dans les armées, pendant tout le 19e siècle (la viande, les pommes de terre, le pain et le vin sont donnés isolément à leur place alphabétique). Le riz et les pâtes, par exemple, n'ont été connus dans les classes laborieuses en France qu'après 1920. Les autres désignants réfèrent aux aliments traditionnels du casse-croûte pris « sur le pouce » : saucisson et fromage (longtemps repas de pauvres), de même que la confiture.

  • le sauciflard Le saucisson, symbole du casse- croûte populaire :

On va se taper quelques tranches de sauciflard en attendant le repas.
Remarque On dit aussi en abrégé sauce (sauc') : Coupez-moi une rondelle de sauce, Maria, s'il vous plaît.
L'origine vers 1960 par resuffixation de saucisson.

  • un calendos (le « s » final se prononce ou non, selon la personne qui parle) Appellation familière très usuelle du camembert :

On va se taper un calendos bien fait.
L'origine après 1920; obscure. Peut-être un jeu de mots favorisé par la « rime initiale » avec camembert (J. Cellard).

  • lefrometon Le fromage, de quelque variété qu'il soit :

Vous n 'auriez pas un bout de frometon pour finir mon pain ?
Origine Fin 19e siècle. Resuffixation amusante de fromage.

  • la confiote La confiture, par resuffixation humoristique. Les enfants aiment beaucoup le mot, et la chose :

Mange pas toute la confiote, Sophie !
Remarque: Le terme est peu employé avec un déterminant, on dit rarement « de la confiote de prunes » ; mais on dira, elliptiquement :
Qu'est-ce que c'est cette confiote ? - De la pêche.
Origine vers 1930. Peut-être un croisement de confiture et de compote.

  • les fayots Les haricots, plat consistant et bourratif associé aux menus des pensionnats et des casernes :

On a bouffé des fayots toute la semaine.
Origine 18e siècle. Du mot occitan fayol, « haricot ».

  • un coco Un œuf, dans le langage enfantin et par plaisanterie chez les adultes :

Tu veux un coco, mon chéri ?
Origine début 19e siècle. L'œuf est produit par la cocotte, la « poule », dans le même registre enfantin.

  • un casse-croûte Se dit par extension, depuis une vingtaine d'années, d'un sandwich, surtout chez les jeunes :

Ma mère m'a donné deux casse-croûte, t'en veux un ?-A quoi ils sont ? -Au pâté. - Ouais.

  • un casse-dalle (un sandwich) devient le terme le plus usuel chez les jeunes :

J'ai emporté des casse-dalle.

  • un casse-graine Plus rarement, en variante de casse-dalle.
  • un en-cas Locution amusante qui se dit d'un sandwich ou de toutes les provisions de bouche que l'on peut emporter avec soi en déplacement « en cas » de petite fringale (сильный внезапный голод):

J'ai pris un en-cas dans ma valise.
En complément Pour des « moins de 20 ans » à Paris, la plupart de ces termes paraissent inconnus - sauf patate, fayot et casse-croûte. Cela est surprenant, et probablement significatif de la société de grande consommation actuelle.

Copyright © 2010-2017 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.