Меню
Грамматика и лексика

Cheval, синонимы и варианты

un   bourrin Terme familier général pour un cheval quelconque. (On ne dit pas aller ou monter « à bourrin ».)

 

J'ai   acheté   un   bourrin   pour   amuser   les enfants. (ou, comme on dit dans le Sud de la France : «pour faire amuser les enfants »)

Les   bourrins s'emploient   familièrement   pour désigner les chevaux de course :

J'ai joué trois bourrins.

Origine: Attesté en 1903 par G. Esnault, le mot ne s'est répandu que pendant la guerre de 14-18. À partir d'une appellation dialectale de l'âne dans l'Est et le Nord-Ouest.

un canasson Un mauvais cheval, une rosse :

Qu'est-ce que c'est que ce canasson ! Il n'a jamais gagné une course.

Ils sont allés faire une randonnée dans la forêt avec des canassons.

Origine: Fin 19e siècle. Dans « l'argot des cochers et des troupiers » selon Hector France, qui signale aussi le sens de « vieillard » - un vieux canasson, un « vieil imbécile ».

un gail Un cheval. Peu usité en dehors des champs de courses, du milieu des turfistes et aussi des «romans noirs » :

J'avais   tout   misé   sur   un   gail   qui   s'est entravé sur l'obstacle.(j'avais placé   tout   mon argent   sur   un cheval qui n'a pas passé l'obstacle)

Origine 1821. Étymologie obscure.

Copyright © 2010-2017 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.