Меню
Грамматика и лексика

■ Quand emploie-t-on le subjonctif présent?
—Dans une phrase simple :


Pour exprimer l’ordre ou la défense.
Surtout, qu’il ne soit pas en retard!
Pour exprimer un souhait: Que vos vœux s’accomplissent!
—Dans une proposition subordonnée :
Pour exprimer la nécessité, la volonté, le refus.
Il faut que tu viennes tout de suite.
Je ne veux pas que tu ailles chez eux.
Pour exprimer le regret, la restriction.
Nous serions désolés qu’elle ne puisse pas assister à la fête. Je le contacterai, à moins que vous ne lui téléphoniez avant.
Pour exprimer le but, l’éventualité, l’incertitude.
Notre objectif est que l’opération réussisse pleinement.
Je doute qu’elle puisse intervenir.
Pour exprimer la condition.
Il jouera, à condition qu’il sache son texte.
Pourvu que ses désirs soient satisfaits, tout lui est égal.
Après que, qu’, dans une proposition indépendante.
Que tu aies raison ou tort, peu importe.
Après quel que, quoi que, qui que, où que...
Quel que soit le problème, nous le résoudrons.
Quoi qu’il fasse, nous resterons amis.
Après avant que.
Dans ce cas, le verbe est généralement précédé de NE. Avant que vous ne partiez en vacances, étudiez ce dossier.
Après jusqu’à ce que.
Il sera remplacé jusqu’à ce qu’il revienne.
▲Ne confondez pas j'ai et j'aie.
—A la lre personne du singulier du subjonctif présent, tous les verbes se terminent par -e.
Ne confondez pas :
Rends-moi le livre que j'ai acheté hier (indicatif).
Je ne crois pas que j'aie ce livre (subjonctif).
—Pour repérer le subjonctif, remplacez la 1re personne du singulier par la lre personne du pluriel.
Je ne crois pas que nous ayons ce livre.
 Attention à la 3e per-sonne du singulier.
—A la 3e personne du singulier, tous les verbes se terminent par -e, sauf être et avoir.
Ne confondez pas :
Il croit à notre réussite (indicatif).
C’est le seul qui croie à notre réussite (subjonctif).
—Remplacez le verbe croire par le verbe vouloir.
C’est le seul qui veuille notre réussite.
A Faut-il écrire que vous ayez ou que vous ayiezl
—A la lre et à la 2e personne du pluriel, les formes usuelles sont :
que nous ayons que vous ayez que nous soyons que vous soyez
—Il arrive cependant que l’on ren¬contre ayions, ayiez, soyions, soyiez, selon l’usage ancien. Ces formes sont encore correctes aujourd’hui.
Subjonctif ou indicatif?
Avec avant que, on doit utiliser le subjonctif :
Dépêche-toi de manger avant que ce soit froid.
Avec après que, on doit utiliser l’indicatif :
Nous avons rencontré Cécile tout de suite après que tu es parti.

Copyright © 2010-2016 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.