Меню
Грамматика и лексика

Le terme remplacé par un pronom relatif est appelé son antécédent. C'est le plus souvent un nom ou un pronom, mais l’antécédent peut aussi être un adverbe de lieu (quand le relatif est où) : Restez là où vous êtes, ou une proposition ; dans ce cas, celle-ci est reprise par le pronom ce mis en apposition : Tout s'est bien passé, ce dont nous nous félicitons.

 

L'antécédent n'est jamais, en principe, un nom commun sans déterminant. On ne dit pas *il est parti en voiture, qui est tombée en panne, mais dans sa voiture (ou dans une voiture) qui...

Qui (pronom  relatif)

 Dans une proposition relative ayant pour sujet qui, les accords en personne, en nombre et en genre du verbe et des adjectifs attributs se font normalement avec le mot représenté par qui (son antécédent) : Moi qui suis frileuse, j'ai trop chaud ici (et non *moi qui est). C'est toi qui parleras (et non *qui parlera). Un garçon et une fille qui sont très actifs.

Si l'antécédent est un mot mis en apostrophe, le verbe est à la 2e personne : Amis qui m'écoutez, comprenez-moi.

Si l'antécédent est attribut d'un pronom de la 1re ou de la 2e personne, l'accord se fait le plus souvent avec cet attribut c'est-à-dire à la 3e personne: Vous êtes la personne qui peut le mieux nous aider.  Nous sommes ceux qui prennent les décisions. Je suis celui qui a reçu cette mission.

Cependant l'accord se fait parfois avec le pronom auquel se rapporte l'attribut, en particulier quand cet attribut est un indéfini ou est précédé de l'article indéfini, ou comporte un mot comme le premier, le seul, etc., ou un terme exprimant la quantité (deux, trois, plusieurs, beaucoup, etc.) : Vous êtes quelqu'un qui peut (ou qui pouvez) nous aider. Nous sommes les seuls qui sachent (ou qui sachions) manœuvrer cet appareil. Nous sommes deux qui enquêtons sur cette affaire. Nous sommes deux détectives qui enquêtons (ou qui enquêtent) sur cette affaire.

Un des... qui... Si l'antécédent est de la forme un des..., un de ceux..., l'accord se fait le plus souvent au pluriel : C'est une des raisons qui m'ont décidé. Cependant l'accord peut être au singulier si qui ne représente que un : On a coupé un des arbres qui nuisait aux autres.

Qui sans antécédent. L'emploi de qui sans antécédent (= celui qui, toute personne qui, ce qui) a un caractère de sentence ou de locution, notamment après voici, voilà : Qui vivra verra. Il raconte cela à qui veut l'entendre. Comprenne qui pourra. Bien malin qui s'en serait douté. J'ai rencontré qui vous savez (= quelqu'un que je ne nomme pas, mais à qui vous pensez). C'est coûteux et, qui plus est, inutile. Voilà qui n’arrange pas les choses.

Dans l'usage littéraire, cet emploi n'a pas ce caractère de locution: C'est assez simple pour qui veut bien faire un effort de réflexion.

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.