Меню
Грамматика и лексика

Comme / comment. L'emploi de comme au lieu de comment pour introduire une interrogation indirecte a un caractère archaïsant : J'ignore comme il a présenté les choses.

 

Comme s'emploie souvent pour introduire une exclamation indirecte, au sens de « combien, à quel point » :

Elle m'a raconté comme vous aviez été inquiet. Il fallait voir comme on s'empressait, ou On s'empressait, il fallait voir comme ! Dieu sait comme c'est compliqué, ou C'est compliqué, Dieu sait comme!   Comme quoi s'emploie parfois dans l'usage soutenu à la place de la simple conjonction que après un verbe transitif de déclaration :

Il m'a longuement raconté comme quoi il avait été chargé de missions importantes.

Cette expression peut introduire, dans l'usage familier et après un nom, une proposition explicative développant la teneur des propos de quelqu'un (= disant que, indiquant que, etc.) :

Il m'a écrit une lettre comme quoi il acceptait ces propositions.

Après une pause, comme quoi peut introduire une réflexion de caractère conclusif (= ce qui prouve que...) :

On est bien en avance, comme quoi ce n'était pas la peine de tant se presser.

Aussi, autant, comme. Une comparaison d'égalité peut s'exprimer soit par aussi... que, autant... que, soit parfois simplement par comme:

Est-ce que c'est aussi grave qu'on le croyait ? (ou : Est-ce que c'est grave comme on le croyait ?) Il y a autant d'inconvénients que d'avantages.

Aussi... comme, autant... comme, usuels autrefois, ne s'emploient plus que dans l'usage populaire et dans certaines provinces : *Il y a autant d'inconvénients comme d'avantages.

C'est tout comme est une locution familière signifiant « peu s'en faut, il n'y a guère de différence » :

Il n'a pas dit tout à fait cela, mais c'est tout comme.

Comme tout placé après un adjectif lui donne la valeur d'un superlatif :

C'est simple comme tout (= c'est très simple).

Comme qui dirait indique dans la langue familière une analogie (= pour ainsi dire, une sorte de), parfois avec une nuance plaisante :

C'est une grande place, comme qui dirait la place de la Concorde à Paris.

Il y a comme qui dirait une difficulté! Comme qui dirait que + indic. introduit, dans la langue très familière et sur le mode plaisant, une réflexion suscitée par une observation :

Comme qui dirait que j’arrive trop tard !

Comme conjonction de temps ou de cause.

Comme exprimant le temps (= tandis que, alors que, pendant que) s'emploie seulement avec l'imparfait de l'indicatif:

Il est arrivé comme la nuit tombait (et non *Comme il est arrivé, la nuit tombait).

Comme exprimant la cause (= du fait que, étant donné que) peut s'employer avec n’importe quel temps de l'indicatif ou du conditionnel, mais la proposition qu'il introduit précède normalement la principale :

Comme la nuit tombait, on a dû interrompre les recherches.

On peut, selon la situation, interpréter comme au sens temporel ou au sens causal dans une phrase telle que : Comme la nuit tombait, le silence est revenu.

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.