Меню
Грамматика и лексика

Compréhension écrite, exercices

Le violon de Jella

Deux jeunes filles sortent de la classe et marchent sur le trottoir. Soudain, l’une d’elles s’arrête:
- Christine, regarde. Là, devant nous, la jeune fille qui entre dans le jardin.


- Mais c’est Jella Patty.
Elles courent et rejoignent Jella dans le jardin.
- Jella!
- Françoise! Christine ! Que je suis heureuse de vous revoir. Je pense souvent à vous toutes, à l’école. Il y a des moments où je veux y retourner.
- Comment ça va, Jella?
- Ça va très mal. Le concours a justement lieu dans huit jours. Mais je veux tout abandonner.
Christine et Françoise sont très étonnées d’entendre de telles paroles. Elles se souviennent de la joie de Jella, lorsque ses parents lui avaient permis de se consacrer à la musique. Que s’est-il passé?
- Je ne dors plus, je ne mange plus, dit Jella. A quoi bon me présenter au concours?
- Tu n’as pas travaillé suffisamment? demandent ses amies.
Les jeunes filles cherchent un banc libre pour parler tranquillement. Elles voient un banc mais il est occupé par une dame vêtue de noir. La dame lit un livre. Les trois amies prennent place à côté de la dame.
Jella raconte:
- Si vous saviez combien j’ai travaillé. Plus de six heures par jour, et avec quel enthousiasme! Mon pro­fesseur était très content. J’avais terminé tout le programme. Je savais mes morceaux par cœur. Maintenant je ne suis pas sûre de passer mes examens. Adieu le Conservatoire, les tournées!
Elle est prête à pleurer. Les amies la consolent.
- Tu es fatiguée. Tu as trop travaillé. Cela arrive à tout le monde. Tu dois te reposer, te distraire.
- Rien ne peut me distraire de mon chagrin. La cause de mon malheur c’est mon violon.
- S’est-il brisé?
- Non, mais le son est horrible. Je l’ai compris quand j’ai entendu jouer les autres concurrents. Ils avaient tous de si beaux violons! Je suis découragée. Jamais je n’obtiendrai une des trois premières places. Et c’est seulement dans ce cas que mes parents me permettront de suivre la carrière musicale.
- Et tes parents, ne peuvent-ils pas t’acheter un nou­veau violon ou louer un violon le jour du concours?
- Je ne veux pas jouer sur un violon que je ne connais pas et nous ne sommes pas riches pour acheter un nouveau violon. Il coûte une fortune.
Les trois jeunes filles se lèvent. Il est temps de rentrer. Elles sont occupées de leurs tristes pensées et ne s’aperçoivent pas que la dame âgée qui lisait sur le banc près d’elles s’est levée aussi et de loin les suit.
Jella raconte à sa mère la rencontre avec ses amies. On sonne. Elle ouvre la porte et voit la dame en noir.
- Est-ce que j’ai oublié quelque chose? balbutie-t-elle.
Mais la dame demande la permission de parler à la mère de Jella. Jella fait entrer la visiteuse et rentre dans sa chambre. Elle se demande ce que cela peut signifier.
Un quart d’heure après, sa mère l’appelle.
- Voici un grand bonheur qui t’arrive, Jella. Tu peux remercier madame... madame?
- Mme Kessler, dit la visiteuse.
La mère et la fille se regardent. Kessler c’est le nom du violoniste connu dans le monde entier. Cette dame est-elle sa parente?
La dame devine leur pensée. Elle explique:
- Alfred Kessler était mon mari. Depuis sa mort ses violons dorment dans une armoire. Tout à l’heure j’ai en­tendu votre conversation. Vous n’avez pas de bon violon, alors que les violons de mon mari ne servent plus à rien. Je veux vous donner un Guanerius.
- Un Guanerius, s’écrie Jella. Je n’oserai jamais jou­er sur un Guamerius.
Mme Kessler pose la main sur l’épaule de la jeune fille.
- Faites-le pour moi, voulez-vous? Demain vous pour­rez prendre le violon. Mais le jour de l’examen je viendrai vous écouter.
Jella remercie madame.
Au commencement elle n’osait pas poser l’archet sur les cordes. Et puis cela s’est fait tout seul, peu à peu. Le violon s’est mis à chanter.
Le soir, ses parents écoutaient silencieux. Maintenant ils se rendaient compte que la musique faisait partie de la vie de leur fille.
Jella a reçu le premier prix à l'examen. Elle a fait son chemin. Elle est entrée au Conservatoire. Elle travaillait beaucoup et a reçu beaucoup de récompenses.
D’après D.Lamy

Vocabulaire

  • consoler утешать
  • chagrin m печаль, огорчение
  • louer взять напрокат
  • fortune / состояние, богатство
  • unGuameriusскрипка Гварнери (семья известный италь­янских скрипичных мастеров XVII-XVIIIв.)
  • archet т смычок
  • récompense / награда

Répondez aux questions suivantes.

  1. De quoi s’agit-il dans ce texte?
  2. Quels sont les personnages du récit?
  3. Comment était la famille de Jella? Etait-elle riche?
  4. Jella, de quoi rêvait-elle?
  5. Pourquoi son rêve est-il impossible?
  6. Qu’est-ce qui s’est passé un jour dans le parc?
  7. Quelle décision Mme Kesslera-t-elle prise?
  8. Est-ce que Jella a réalisé son rêve?

Complétez les phrases :

  1. Maintenant je ne suis pas sûre de passer ….. .
  2. Voici ….. qui t’arrive, Jella.
  3. Alfred Kessler était …..
  4. …. elle n’osait pas poser l’archet sur les cordes.
  5. Il coûte …. .
  6. Elles …. leurs tristes pensées
  7. Maintenant ils …. que la musique faisait partie de la vie de leur fille.

Donnez l’explication des mots et des expressions ci-dessous :

  • suivre la carrière musicale
  • se consacrer à la musique
  • à quoi bon
  • faisait partie de la vie
  • a reçu le premier prix
  • poser l’archet sur les cordes
  • ses violons dorment dans une armoire

Donnez les synonymes des mots ci-dessous :

  • rejoignent
  • abandonner
  • tranquillement
  • enthousiasme
  • fatiguée
  • se reposer
  • se distraire
  • récompenses
  • au commencement
  • se rendre compte

Faites un bref résumé du texte.

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.