Меню
Грамматика и лексика

En utilisant  l'approche communicative/actionnelle il est très important de connaître les intérêts des élèves et leur niveau  de langue. En connaissant les intérêts des enfants on peut modifier les situations réelles de   vie quotidienne pour qu'elles soient  au maximum proches  de ce que les élèves diront en dehors de la classe. En connaissant le niveau de préparation des enfants, on peut commencer l'enseignement au niveau élémentaire, en le compliquant graduellement sans créer un stress supplémentaire ou   la peur  de ne pas comprendre et ne pas être compris.

 Ayant créé la liste des situations réelles (la salutation, l'achat du livre, le voyage à Montréal et etc), le professeur  peut ensuite proposer aux élèves des  cartes avec les mots/phrases qu’ils doivent utiliser dans le dialogue (les actes de paroles). L'article dit qu’au début les enfants peuvent apprendre les phrases, mais avec le temps ils apprendront à les construire eux-mêmes. Cependant, on ne peut pas oublier qu’avant chaque situation, les élèves (il est désirable qu’ils le fassent eux-mêmes) doivent formuler le but/le produit de la leçon et les étapes de l'acquisition réussie de cela. Quand les enfants travaillent sur les dialogues et s'entraident dans le groupe, le professeur peut marcher d’un groupe à l’autre pour se persuader que les enfants parlent poliment et n'offensent personne.

Le professeur peut aussi démontrer l'enseignement en groupe par dialogues partagés, interactions guidées, répétitions (générales), le changement/la rotation des groupes, etc. Ainsi, le professeur participe au départ au procès, et ensuite transmet la place de leader aux élèves, qui évaluent eux-mêmes le progrès des groupes. On peut évaluer les interactions en faisant des petites vidéo  du processus [=  tourner/enregistrer de petites scène avec la caméra].

Cette approche a une série d'avantages : les enfants s'orientent dans des situations réelles, où  ils utilisent  un vocabulaire concret et la grammaire; on prend en considération les intérêts des élèves; la longueur des dialogues peut être différente, et c'est pour cela que tous ont la chance d'avoir du succès/ de réussir; les enfants eux-mêmes peuvent enregistrer leurs petites scènes    sur l’iPads et ensuite évaluer  leurs interprétations ; les enfants n'apprennent pas la règle/les mots, mais ils  les utilisent dans un   discours spontané.

Pour  les désavantages de cette approche,  je trouve  les  suivants : l'enseignement de la langue est thématique et sous-entend   au début l’apprentissage par cœur; avec le temps, les élèves peuvent oublier les mots du sujet, c'est pourquoi une révision périodique/régulière  de ce qu’on a étudié est nécessaire; la méthode demande  au professeur une longue  préparation   et la modification constante du document en fonction du niveau des élèves; pour donner une rétroaction descriptive, il nous faut  enregistrer les élèves avec une camera car l’éducatrice ne peut pas être toujours là, surtout pour les moments du succès/échec.

 

 

Copyright © 2010-2018 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.