Меню
Грамматика и лексика

La Russie à l’épreuve de ses nationalités
La Tchétchénie est un peu pour la Russie ce que la Yougoslavie a été pour l’Europe: un abcès de fixation et un symptôme.

Un abcès de fixation qui a coagulé le potentiel violent de l’explosion nationale (ailleurs, la décolonisation de l’empire soviétique s’est faite sans troubles majeurs, de même que la question des nationalités n’a débouché en Europe de l’Est sur aucun conflit armé); et un symptôme de l’incapacité des Russes comme des Européens à traiter cette “anomalie”.
Le parallèle s’arrête là. En Yougoslavie, les Européens ont fait de leur mieux, c’est-à-dire pas grand-chose, mais ils ont soigneusement évité de retomber dans le piège du début du siècle qui donna prétexte à la guerre de 1914, tandis qu’en Tchétchénie Moscou reproduit les illusions que le pouvoir central russe, soviétique et de nouveau russe — a toujours entretenues. En fait, l’incapacité du Kremlin à prendre la mesure des revendications tchétchènes est la conséquence, caricaturale dans sa brutalité d’une impossible politique des nationalités. Le général Lebed, sécrétaire du Conseil national de sécurité et nouveau représentant de Boris Eltsine pour la Tchétchénie, déclare: “Pour ma part, je serais prêt à discuter d’une sécession” et il ajoute: “Mais je ne suis pas sûr qu’une Tchétchénie indépendante soit viable. Rester présente plus d’avantages pour eux que pour nous”. Certes, mais un tel raisonement ne rend compte ni de l’acharnement des combattants tchétchènes à réclamer l’indépendance ni de celui du Kremlin à la leur refuser.
La Russie postcommuniste recommence les erreurs que d’autres pouvoirs coloniaux ont faites avant elle; elle ne peut trouver de guide ni dans la politique du régime tsariste, que Lénine dénonçait comme la “prison des peuples”, ni dans les attitudes changeantes du pouvoir communiste vis-à-vis des “petits peuples”, qu’Engels surnommait les “peuples foutus”.
D’après Daniel Vernet, Le Monde

Carte Russie-URSS

  • à l’épreuve de прочный, защищенный,
    непробиваемый
  • abcès (m) de fixation фиксированный абсцесс, неприятное явление
  • coaguler коагулировать, свертывать
  • violent, -e сильный, бурный, неудержимый
  • déboucher sur приводить к...
  • piège m ловушка, западня
  • entretenu поддерживаемый
  • revendication f требование, протест
  • conséquence f следствие, результат
  • sécession f отделение (части территории)
  • viable жизнеспособный
  • avantage m выгода, преимущество
  • acharnement m неистовство, ожесточение
  • foutu, -e пропащий, погибший 

1. Répondez aux questions:

  1. Qu'est-ce que la Tchétchénie est pour la Russie?
  2. Qu'est-ce que l'Europe a évité?
  3. Qulles illusions reproduit Moscou en Tchétchénie?
  4. En quoi consiste l'incapacité du Kremlin?
  5. Qu'est-ce que le général Lebed déclare?
  6. Quelles erreurs recommence la Russie postcommuniste?

2. Complétez les phrases:

  1. Un abcès de fixation qui .... le potentiel violent de l’explosion nationale .
  2. "..... je serais prêt à discuter d’une sécession"
  3. La Russie postcommuniste ..... les erreurs que d’autres pouvoirs coloniaux ont faites avant elle.
  4. En fait, ...... du Kremlin à prendre la mesure des revendications tchétchènes est ...... , caricaturale dans sa brutalité d’une impossible politique des nationalités.

3. Vrai ou faux

  1. La Tchétchénie est un peu pour la Russie ce que la Belgique a été pour l’Europe.
  2. Les Européens n'ont  rien fait, c’est-à-dire pas grand-chose.
  3. La décolonisation de l’empire soviétique s’est faite avec des troubles majeurs...
  4. Ils ont soigneusement évité de retomber dans le piège du début du siècle qui donna prétexte à la guerre de 1939.
  5. La capacité du Kremlin à prendre la mesure des revendications tchétchènes est la conséquence, caricaturale dans sa brutalité d’une impossible politique des nationalités. 

 

Copyright © 2010-2019 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.