Меню
Грамматика и лексика

Bien connaître la conjugaison du verbe est indispensable pour pouvoir maîtriser la grammaire.

1. On classe les verbes en trois groupes : ceux du 1er groupe se terminent en -er (jouer), ceux du 2e groupe en -ir (finir), ceux du 3e groupe en -re (prendre) ou -oir (savoir). À quel groupe appartient chacun de ces verbes ?

 

voir, rester, apprendre, convenir, pâlir, fournir, appeler

2. Au présent, les trois personnes du pluriel se construisent sur une même base : nous pâlissons, vous pâlissez, ils pâlisse.  Parfois, la base est différente : nous venons, vous venez, ils viennent.

Les verbes finir, tenir, aller, avoir ont-ils la même base ?

oui/non

3. Il vient de partir exprime :

□ le passé proche □ le futur proche

4. Quels sont les indicatifs passés simples dans cette liste ? j’aimai, tu finis, nous vînmes, ils furent venus, je parlais

Les plus courageux préciseront le groupe de chaque verbe et le conjugueront complètement.

 5. Formez les formes composées à partir de ces formes simples : je sais, il pleut, tu commandais, tu verras, je compris, nous sentîmes

 6. De nombreuses terminaisons verbales se ressemblent. Conjuguez les formes suivantes.

parler, indicatif imparfait, 2e pers. du sing. :

participer, indicatif passé composé, T pers. du sing. :   

considérer, indicatif passé simple, lre pers. du sing. :  

sembler, indicatif futur, 2e pers. du plur. :   

 

Ответы:

1. Ier groupe : rester, appeler ; 2e groupe : fournir, pâlir ; 3e groupe : voir, apprendre, convenir.

Les verbes en -ir appartiennent soit au 2e groupe soit au 3e groupe. Le 2e groupe a un participe présent en -issant : fournir → fournissant. Le 3e groupe a un participe présent en -ant : convenir → convenant.

2. non.

Finir est le seul verbe à ne pas varier : finissons, finissez, finissent. Tous les autres changent de radical : tenons, tenez, tiennent. Allons, allez, vont. Avons, avez, ont.

3. le passé proche.

Il vient de partir est composé du verbe conjugué vient qui fonctionne comme un semi-auxiliaire (il n'a pas le sens d'«arriver ») et de l'infinitif du verbe qui exprimera le passé proche de partir. C'est une forme appelée « périphrase verbale». Ce passé marque une action qui a eu lieu récemment.

Il va partir est un futur proche. Il est composé du verbe conjugué va qui fonctionne comme un semi-auxiliaire et de l'infinitif du verbe qui exprimera le futur proche de partir. Cette forme exprime une action imminente.

Passé proche et futur proche permettent d'ajouter deux formes supplémentaires aux temps de l'indicatif (qui en compte ainsi dix).

4. j'aimai, tu finis, nous vînmes.

5. j'ai su, il a plu, tu avais commandé, tu auras vu, feus compris, nous eûmes senti.

6. tu parlais, tu as participé, je considérai, vous semblerez.

Les terminaisons verbales ont souvent le son « é » ou « e ». Il faut éviter certaines confusions sonores :

pour les terminaisons de l'imparfait se prononçant « è » : je parlais, tu parlais, il parlait, ils parlaient (vérifiez toujours le sujet du verbe à conjuguer) ;

pour les terminaisons de l'infinitif présent (participer) et du participe passé (participe) des verbes du 1cr groupe se prononçant « é » ;

pour les terminaisons du passé simple (je considérai) et de l’imparfait (je considérais) des verbes du Vr groupe se prononçant « é » et « è ».

Copyright © 2010-2019 francaisonline.com - уроки для начинающих, бесплатно.